La dyspareunie

Quelle est la différence entre le vaginisme et la dyspareunie ?

Le vaginisme est une forme particulière de dyspareunie. Dans le cas du vaginisme, la musculature du périnée se contracte et provoque alors des douleurs. La pénétration du pénis est douloureuse voire impossible.

Il existe différentes formes de douleurs lors des rapports sexuels (dyspareunies). Le périnée se contracte fréquemment avec des douleurs à cause des inflammations

ressenties dans la zone intime.

Parfois, les spasmes persistent aussi lorsque le problème initial, l’inflammation, a bien diminué. On parle alors de vaginisme secondaire.
On différencie les dyspareunies primaires (qui ont toujours existé) et secondaires (qui sont survenues après une période sans douleurs).

Causes possibles de la dyspareunie :

  • Préliminaires trop courts, manque d’excitation sexuelle (sécheresse vaginale)
  • Inflammations de l’urètre et de la vessie
  • Vulvodynie
  • Vestibulite
  • Inflammations vaginales (ex : Gardnerella), mycoses vaginales
  • Vagin sec
  • Cystite interstitielle
  • Traumatismes obstétricaux
  • Opérations gynécologiques
  • Radiothérapie au niveau du bassin, de la racine des cuisses, de l’abdomen
  • Tumeurs génitales, kystes
  • Endométriose (muqueuse utérine présente dans d’autres tissus)
  • Inflammations des trompes, kystes sur les trompes,
  • Examens gynécologiques/ urogynécologiques douloureux
  • Réactions allergiques (préservatifs, lotion nettoyantes, vêtement, spermicides, etc.)
  • Kystes des glandes de Bartholin

cystite interstitielle :

La cystite interstitielle (CI), qu'on ne doit pas confondre avec la cystite bactérienne classique, est une affection urologique rare et très invalidante. Maladie chronique de la vessie, la CI se rencontre à 90 % chez les femmes.*

Les vulvodynies :

Ce sont des douleurs, autres que celles induites par une infection lors d'une valvulite, ressenties au niveau de la vulve. Elles peuvent concerner toute la vulve, donc l'ensemble des grandes et petites lèvres, l'entrée du vagin et le clitoris ou se localiser particulièrement à un endroit. Par exemple, des douleurs au niveau du clitoris prennent le nom de clitoritodynies. Ces douleurs sont souvent chroniques et peuvent se manifester lors d'un rapport. On parle alors de dyspareunies. Le terme Vulvodynie signifie littéralement « douleurs à la vulve », soit l’ensemble des organes génitaux externes de la femme. Les femmes qui souffrent de Vulvodynie sont aussi souvent touchées par la dyspareunie.

Vestibulite :

forme de vulvodynie

*1 CNGOF Le vaginisme qu’est-ce que c’est ?
*2 Quand faire l’amour n’est que souffrance. Claudia Amherd.
*3 AFCI (Association Française de la Cystite Interstitielle).

HAUT